Les 20 meilleures idées pour détruire (rapidement) la planète

Les 20 meilleures idées pour détruire (rapidement) la planète

Mode d'emploi pour bousiller la planète en un temps record. Toute ressemblance avec des personnes ou des situations ayant existé...
25 November 2022
par Aurore Le Bihan
4 minutes de lecture

La COP 28 débutera le 30 novembre prochain à Dubaï (oui, oui). Ensemble, les chefs d’État réfléchiront à la meilleure façon de sauver le monde. Imaginons à l’inverse que les pires crapules de la terre se réunissent pour foutre le monde en l’air… Voici un aperçu de leurs 20 premières mesures 100% destruction.

Attention, la lecture des prochaines lignes peut donner quelques bouffées d’angoisse, toute ressemblance avec des faits réellement en train de se passer étant fortuite.

1. Promouvoir un système néo-libéral qui croit que le marché va tout réguler comme par magie 

Et surtout ne pas penser à une meilleure répartition des richesses et à une régulation de celles et ceux qui s’en mettent plein les poches..  

2. Oublier que c’est pas vraiment la planète qu’on détruit, mais c’est surtout notre capacité à rendre cette planète habitable.

Bonne nouvelle pour la planète, elle se portera très bien sans nous, la capacité de résilience des végétaux et des animaux est assez impressionnante (on peut jeter un œil sur ces photos de Tchernobyl 30 ans plus tard pour se “rassurer”). Mauvaise nouvelle pour nous : pas sûr que nous arriverons à survivre en tant qu’espèce dans un environnement toxique.

3. Faire porter le chapeau aux plus pauvres

Les 1% les plus riches détraquent plus le climat que les 50% les plus pauvres… ça c’est Lucas Chancel qui le dit. L’économiste a publié l’étude « Les inégalités de revenus et de patrimoine mondiales sont étroitement liées aux inégalités écologiques et à l’inégalité des contributions au changement climatique ». Décorréler les questions environnementales des luttes sociales, que ce soit le féminisme, l'antiracisme et les luttes contre les discriminations semble également un très bon moyen d’accélérer le processus de destruction. 

4. Se délocaliser sur d’autres planètes moyennement vivables, comme ça y’a plus de problèmes à faire n’importe quoi sur cette planète 

Elon Musk sort de ce corps ! 

5. Ne rien changer (du tout) et continuer à faire collectivement notre meilleure imitation de l’autruche 

Les prédictions des dernières études scientifiques, notamment du GIEC, montrent que si on continue dans la même direction, on risque d’être catapulté plus rapidement que prévu dans un univers à la Mad Max. 

6. Promouvoir un régime 100% carné, bœuf au petit-déjeuner, poulet en batterie le midi et cabillaud  au dîner 

On estime que l’élevage de bétail dans le monde est responsable de 14,5 % des émissions de gaz à effet de serre (10% en Europe), soit plus que le transport. Donc un bon régime carné pour tout le monde devrait considérablement augmenter les chances de destruction.

7. Se laisser balader allégrement par les multinationales 

Et continuer à croire que parce qu’elles développent des produits “green” (coucou Coca-Cola qui a sponsorisé la COP27), ont changé leur logo en vert ou plantent des arbres, elles veulent changer de paradigme et stopper de s’enrichir pour se tourner par altruisme vers la construction du bien commun. 

8. Racler les fonds des océans comme si c'était le fond d’un pot de yaourt 

Personne ne voit ce qui se passe au fond des océans à part quelques poissons, ce qui ne rend pas cette situation moins dramatique. 

9. Organiser tous les JO d’hiver dans des déserts arides et les JO d’été dans les montagnes ou dans des endroits très froids

C’est déjà le cas vu que l'Arabie saoudite a remporté la candidature pour accueillir des Jeux asiatiques d'hiver en 2029. Tout va bien. 

10. Raser les forêts ou détruire des milieux naturels pour construire des grands centres commerciaux ou des méga-bassines

Autre version : raser les forêts pour planter des champs d’arbres qui brûlent plus vite qu’un tas de papier. Après tout, qui a besoin d’un poumon pour respirer ? 

11. Promouvoir le réchauffement climatique dans les médias comme une excellente nouvelle : quel bonheur d’aller à la plage en octobre ! Quelle réjouissance ces insectes qui disparaissent en masse ! 

Dans le même genre : créer des monopoles médiatiques pour que le discours mainstream n’alerte pas sur l’urgence climatique et préférer débattre de sujets qui n’ont rien à voir avec la choucroute. 

12. Croire que la technologie va tout résoudre

Parce que oui, on en est sûrs, les arbres intelligents et les poissons électroniques vont parfaitement remplacer les originaux. 

13. Une astéroïde : simple, rapide, efficace 

Un peu comme dans le film Don’t Look Up. A priori aucun astéroïde ne se dirige à l’heure actuelle vers la Terre donc on a un petit peu de répit. 

14. Accélérer la disparition des abeilles

Parce que qui a besoin d’abeilles pour polliniser dans ce bas monde ? 

15. Donner le pouvoir à des mégalomaniaques climatosceptiques 

La liste est longue : de Bolsonaro à Trump… leur pouvoir de nuisance est tel qu’il ne pourrait y avoir presque qu’eux dans cette liste. 

16. Arroser abondamment toute espèce vivante de glyphosate 

Et en prendre une grande rasade au petit-déjeuner pour se donner des forces.   

17. Transvaser tout le monde dans le métavers

Comme ça, hop, plus de problème avec cette planète.

18. Privatiser l’eau et les ressources naturelles communes pour soi-disant mieux les protéger

Comme ça on renforce les inégalités et… voir le point 3.

19 . Appuyer très fort sur le bouton rouge 

20. Faire peser la destruction du vivant sur des individus 

Ignorer que nous sommes des animaux pétris de biais, certes, mais des animaux sociaux (à part peut-être ceux évoqués lors du point 15.). Oublier que grâce à l’action politique et collective (et non uniquement grâce aux petits gestes), on pourra, peut-être, éviter le marasme. 


Combien tu pèses sur le climat ? En 10 minutes chrono, calcule l'empreinte carbone de ton mode de vie.