Quiz, es-tu prêt·e pour des vacances écolo-compatibles ?

Quiz, es-tu prêt·e pour des vacances écolo-compatibles ?

Ça commence à sentir la crème solaire par ici. Pour savoir si tes plans de vacances sont climato-écolo-compatibles, soumets-toi à ce test !
22 June 2022
3 minutes de lecture

Ça commence à sentir la crème solaire par ici. Tu pars où cet été ? Pour savoir si tes plans sont climato-écolo-compatibles, soumets-toi à ce test élaboré avec la collaboration de la Nasa  publié dans le guide J’agis pour le climat. Ready ?

Le test (et son détecteur de mensonges assorti)

À quelle fréquence prends-tu l’avion ?

A. Moins d’une fois par an.
B. Une fois tous les six mois.
C. Plus d’une fois par jour (tu es pilote d’avion).

Dans ta valise il y a…

B. Le strict minimum : un caleçon, une paire de chaussettes et une photo de ton chat. 
A. Rien. Parce que tu as tout oublié à l’aéroport, ce qui va t’obliger à tout racheter sur place en maudissant les cieux.
C. Douze tenues différentes (pour être toujours en accord avec le paysage), un sèche-cheveux (pour être toujours bien coiffé.e sur les photos), 17 livres (pour être sûr.e d’avoir un peu de lecture), une poutre (on sait jamais). 

Tiens, ce week-end tu as envie de changer d’air, alors on part où ?

A. Balade en forêt à pied, c’est à une heure en tram et franchement les arbres, c’est trop joli.
C. À Venise, c’est à deux heures en avion et franchement, le kérosène, c’est trop stylé.
B. À la mer, c’est à trois heures en voiture et franchement, c’est trop chouette.

Point linguistique : laquelle de ces formulations te semble correcte ?

A. « Je roule à vélo. » 
B. « Je roule en vélo. »
C. « Je roule en 4x4. » 

Comment définirais-tu moralement un aller/retour pour Barcelone en avion à 20 € ?

A. Une aberration.
C. Super cher ! Avec le taxi à payer en plus pour aller à l’aéroport, y’ a pas moyen. Tu attends de trouver des billets à moins de 5 €, sinon c’est pas rentable.
B. Plutôt un bon plan, mais vu que tu y es déjà allé.e il y a deux semaines tu laisses tomber pour cette fois. 

Pour toi, les vacances idéales, ça ressemble à quoi ?

B. Des randonnées à vélo avant d’aller camper à la belle étoile.
A. Faire du wwoofing et découvrir les joies du travail à la ferme.
C. La photo de tes doigts de pieds en éventail sur fond de plage paradisiaque avec soleil et cocotier alors qu’on est en plein mois de décembre.

Laquelle de ces citations sur voyage t’inspire le plus ?

A. « L’important, ce n’est pas la destination, c’est le voyage. » Robert Louis Stevenson
C. « L’important, c’est de bronzer et rapporter des clopes pas chères. » Anne Onyme
B. « Retrouvez les choses de la vraie vie. » Club Med 

Tu es parti·e pour cinq semaines au Vietnam : que comptes-tu rapporter de ce beau voyage ?

C. Des hippocampes séchés et 18 cartouches de clopes Vinataba.
A. Des souvenirs principalement, ça pèse pas lourd dans la soute.
B. Deux chapeaux coniques pour tes parents.

Ce sont les vacances ! Comment fais-tu pour donner des nouvelles à tes ami·es?

B. Une bonne vieille carte postale.
C. Des stories toutes les trois secondes pour montrer à quel point tu as une vie formidable.
A. Loin des yeux loin du cœur, tu leur donneras des news en rentrant. 

Le verdict (la vérité rien que la vérité)

Tu as un maximum de A, tu es 100 % climato- compatible avec le voyage. Tes réponses sont sans appel. Tu sais vadrouiller sans polluer, du moins tu fais tout pour réduire ton impact carbone et pour cela tu voyages peu mais bien. Tu mérites un prix Nobel de la consommation durable.

Tu as un maximum de B, tu es moyennement compatible avec les vacances éco-responsables. Tu erres entre le démon et le premier de la classe. Pour toi les vacances, c’est sacré, et il est hors de question de les passer dans un cadre qui ne soit pas suffisamment dépaysant. Toutefois, ton goût de l’aventure t’incite à faire une partie du périple à vélo.

Tu as un maximum de C, tu es un suppôt de Satan. L’avion, c’est ton dada. Tu le prends même pour aller voir un pote à l’autre bout de la ville (grâce à ton jet privé). Le matin au p’tit déj, tu bois un bol de kérosène avec tes céréales. Et après, tu brûles des pneus en écoutant Jefferson Airplane et Plastic Bertrand (même tes choix musicaux ne sont pas écolos). Ton cas est sérieux mais pas désespéré parce qu’on est d’indécrottables optimistes. Faudra faire quelques efforts quand même, hein ? Tu rejoins nos programmes ré_action

Chauffe qui peut ! J’agis pour le climat

Louise dans sa cuisine, Olivier dans son atelier, Lina à une soirée, Élie sur son vélo… Dans leur guide “J’agis pour le climat”, Hélène et Louise donnent mille conseils pour rejoindre la tribu des climato-actifs, prendre les choses en main et se dire que les calottes ne sont pas totalement cuites. Oui, on peut tous et toutes agir pour limiter le réchauffement climatique !

Je me lance


Combien tu pèses sur le climat ? En 10 minutes chrono, calcule l'empreinte carbone de ton mode de vie.