14 mots qu’il faudrait inventer pour parler d’écologie et de luttes sociales

14 mots qu’il faudrait inventer pour parler d’écologie et de luttes sociales

Parce qu'il manque quelques mots à notre vocabulaire pour mieux parler des enjeux sociaux et environnementaux, on les a inventés.
05 April 2023
par Aurore Le Bihan
4 minutes de lecture

En moyenne un dictionnaire compte 80 000 mots et, chaque année, de nouveaux mots sont ajoutés. Cette année, c’est "Gênance", "wokisme", "chiller" qui ont eu l’honneur de faire leur apparition dans le Petit Robert. Parce que nommer les choses, c’est aussi leur donner du poids et une réalité, voici quelques mots qui nous semblent pertinents d’intégrer dans la prochaine édition du dictionnaire pour mieux parler des enjeux sociaux et environnementaux. 

1. La Quaranteneuftroisrite

La pulsion presque incontrôlable de vouloir faire passer des lois et des réformes en force contre le parlement et l’avis du peuple. Une maladie dont de nombreux Premier Ministres semblent avoir été atteints ces dernières années en France, dont Elisabeth Borne… 


Exemple : “Tu trouves pas qu’ils ont pas un peu la quantroineuftroisrite au gouvernement en ce moment ? Ça fait quand même la onzième fois en neuf mois !” 

2. La gestecolonte 

Le sentiment un peu honteux de faire un geste peu écologique pendant que personne ne regarde, comme mettre un emballage en carton dans la poubelle organique, commander un billet d’avion pour l’Espagne, manger des tomates cerises en hiver, acheter un jean chez Zara, prendre un Uber, faire des montages fiscaux alambiqués pour ne pas payer ses impôts en France. 

Exemple : “Rolala, la gestocolonte, j’ai encore pris mon jet privé pour aller à Monaco !”

3. La marchissance

La joie de marcher ensemble pour la même cause, que ce soit contre la Réforme des retraites, pour le droit des immigrés ou les droits des femmes. Ce petit frisson qui parcourt l’échine quand tout le monde tape dans les mains en même temps que la batucada, que les premières notes de “Bella Ciao “retentissent, les regards complices quand un bon mot est trouvé sur une pancarte, autant de symptômes agréables de la marchissance.

Exemple : “Hier on a fait des merguez au barbecue et j’ai eu un relent de marchissance”

Une réaction provoquant l’envie de se gratter suite à la lecture d’articles mettant en avant les augmentations de salaire de  Patrick Pouyanné, PDG de Totalou ou à la vision des Unes de Challenge “Les 40 personnes les plus riches de France”.

Exemple : “J’ai encore regardé le compte qui trace les jets privés des milliardaires et j’ai des plaques rouges partout !”

5. La darmaniphobie 

Maladie de plus en plus répandue s'attrapant en regardant les discours de Gérald Darmanin ou à la lecture de toute information abordant les violences policières.

Exemple : “J’ai ma darminophobie qui devient vraiment très forte, surtout depuis qu’il ment aux médias sur l’usage des LBD et des squads aux mégabassines”

6. L’écoptimisme

L’idée qu’on peut à la fois être lucide sur l’état du monde et avoir lu les rapports du GIEC et avoir encore envie d’agir pour un monde meilleur. À l’instar du titre du bouquin de Corinne Morel Darleux : plutôt couler en beauté (et en joie) que flotter sans grâce. 

Exemple : “Je suis écoptimiste” (tous les gens qui ont témoigné dans ce livre : Les Ecoloptimistes Remèdes à l’éco-anxiété, de Dorothée Moisan,).

7. L’egowashing 

Le fait de mettre en avant une de nos actions écolo et se faire mousser fort avec alors qu’on a une empreinte carbone bien chargée. 

Exemple : “J’ai acheté une super brosse à dent en bambou” (alors qu’on vient aussi d’acheter un 4x4).”

8. L’infobsurdisme

Sentiment ressenti lorsqu’on est en contact avec une information particulièrement absurde, et qui nous plonge dans des abysses d’incompréhension et nous donne l’impression de vivre dans un dystopie, comme l’organisation des JO d’hiver en Arabie Saoudite, ou en regardant les photos du compte Instagram Humans of late Capitalism

Exemple : “J’ai arrêté de regarder le VU sur France Télé, 

Cousine de l’éco-anxiété, l’écolovertigo est le sentiment vertigineux de ne pas voir le bout de l'étendue des choses qu’il faudrait faire pour ralentir le changement climatique.

Exemple : “J’ai encore eu un écolovertigo en lisant les projections de températures pour 2050 dans le rapport du GIEC”

10. L’impactite

L’envie compulsive de mesurer l’impact carbone du moindre de ses faits et gestes. L’impactite peut être utile  mais questionne aussi sur un monde où il faudrait une fois de plus, qu’on mesure tout dans un souci d’efficacité. Le serpent qui se mord la queue ?

Exemple : Tu as entendu parler de l’appli Carbo ? ou “Quoi ? Ta boîte n’a pas encore fait de mesure d’impact ?” ou encore “Tu viens de respirer 10 fois dans la dernière minute, et donc de rejeter 5 grammes de CO2 dans l’atmosphère, fais gaffe !” 

11. La jugeance

Tendance à juger un peu vite les autres quand ils ne sont pas assez “évolués” sur leur conscience écologique et sociale sans connaître leur histoire. La jugeance est une conséquence du fameux biais cognitif de “l'erreur fondamentale d'attribution”, soit la tendance à surestimer les facteurs personnels (tels que la personnalité) pour expliquer le comportement d'autres personnes et à sous-estimer les facteurs conjoncturels et sociologiques.

Exemple : “Je l’ai vu prendre l’avion, c’est une mauvaise personne que je ne lui parlerai plus jamais” alors qu’il va à l’enterrement de sa grand-mère et que c’est la première fois qu’il le prend de sa vie.”

12. La peuplosurdité

Maladie très rare atteignant particulièrement les présidents de la République qui deviennent complètement insensibles aux demandes du peuple, même quand ce dernier gronde.

Exemple : Emmanuel Macron : “Je crois que je suis atteint de de peuplosurdité : c’est dingue, qu’est ce que crient les gens ? Retraite quelque chose ? Je comprends pas.”

13. Les technogrévistes

Celles et ceux qui utilisent la techno pour faire passer des messages politiques bien sentis, à l’image de Mcdansepourleclimat, militante Alternatiba qui se revendique “technogréviste” et qui met une ambiance de feu aux manifestations.

Exemple “J’ai vu des techno-grévistes à la manif contre la réforme des retraites, ils ont mis le feu !”

14. Le beigbederisme

La fâcheuse tendance à se plaindre publiquement du fait qu’on ne peut plus rien dire, alors qu’on est un mec cis-hétéro de 50 ans en France, soit à peu près la personne avec le plus de privilèges sur la planète.   

Exemple : “Mon oncle a fait un accès de Beigbérisme hier au repas de famille, en disant qu’on pouvait plus rien dire, ça m’a rendu folle.”


Combien tu pèses sur le climat ? En 10 minutes chrono, calcule l'empreinte carbone de ton mode de vie.