Rester au frais sans frais : 8 astuces pour moins transpirer dans son logement sans climatiseur

Rester au frais sans frais : 8 astuces pour moins transpirer dans son logement sans climatiseur

À en croire les prévisions, l’été sera chaud. Voici quelques conseils pour faire baisser la température sans frais ni climatiseur.  
23 June 2023
3 minutes de lecture

À en croire les prévisions, l’été sera chaud, très chaud. Si, comme beaucoup, vous n’avez pas spécialement apprécié de suffoquer dans votre appartement l’été dernier, on vous livre quelques conseils pour faire baisser la température cette année, sans frais (ou très peu) et sans climatiseur.  

Voir venir la vague 

Une fois que la canicule s’est installée dans votre logement, ce n’est pas foutu mais bien plus compliqué. Le premier conseil et le plus important est d’anticiper. Avant l’été, vérifiez que vos fenêtres sont munies de volets ou de stores. S’il vous vient l’envie de repeindre votre intérieur, évitez les couleurs sombres sur les parties exposées au soleil. Elles stockent bien plus de chaleur que les couleurs claires qui, elles, réfléchissent la lumière et la chaleur. Ces investissements, plus ou moins conséquents, seront – malheureusement – vite amortis, le nombre de vagues de chaleur devrait doubler d’ici 2050.

Masteriser le jeu des fenêtres

Fermer le jour, ouvrir la nuit. Créer un courant d’air de bas en haut, du nord au sud. La logique est simple : avant même que la température extérieure n’excède celle de l’appartement, on ferme tout. Quand vient le soir, on ouvre au nord et à l’est puis partout pour faire circuler l’air. La technique dite de la cheminée – le courant d’air de bas en haut – est particulièrement efficace si vous avez plusieurs étages. En route pour le 7ème dan du moulin à vent.

Basculer en mode hibou

Ceci n’est pas une incitation à la vie nocturne (quoique). En période de fortes chaleurs, vos stores, volets et autres pare-soleils sont clairement vos meilleurs amis. Les rayons de soleil captés par les fenêtres renvoient beaucoup de chaleur dans votre logement. La technique est donc de fermer les volets avant que le soleil ne tape sur vos fenêtres, quitte à rester un peu dans le noir (d’où la métaphore du hibou, voilà voilà). 

Transformer son logement en jungle 

Elles sont belles mais pas que. Entre l’ombre qu’elles génèrent et la fraicheur qu’elles apportent par évapotranspiration, on ne peut que vous conseiller de mettre des plantes partout. Sur le balcon ou la terrasse, les arbres caducs ont le bon ton de perdre leurs feuilles en hiver quand on cherche à capter le moindre rayon de soleil et de s’épanouir en été pour qu’on puisse se cacher dessous. Malin l’arbre, et pratique avec ça. Il rafraichit également l’atmosphère en rejetant par les feuilles l’eau captée par ses racines. Faites le test de pénétrer dans une forêt en été, vous perdez de façon nette plusieurs degrés en quelques dizaines de mètres. 

Brasser de l’air

En plus de donner un petit air de vacances à votre appartement, le ventilateur de plafond a le mérite d’être particulièrement efficace. Pour éviter de découper ses invité.e.s, il faut bien sûr de la hauteur sous plafond. Cela va de soi mais on préfère répéter une évidence qu’avoir un scalp sur la conscience. Le ventilateur portable, devant lequel on place un linge mouillé ou une bouteille d’eau congelée, peut aussi très bien dépanner. Les ventilateurs brassent l’air, ce qui a pour effet de favoriser l’évaporation de la transpiration, pour autant ils ne le refroidissent pas. Il ne sert donc à rien de les laisser fonctionner lorsqu’on n’est pas présent.e dans la pièce. CQFD. 

Se concentrer sur les crudités 

Sur ce point, nul besoin de vous faire un dessin. Faire cuire un poulet au four ou faire revenir des oignons sur ses plaques a pour effet d’augmenter considérablement la température de la cuisine. Alors on profite de l’été pour se régaler de tomates et melons et éviter la cuisson. De la même façon, certains appareils électriques comme les consoles de jeux génèrent de la chaleur. Il est conseillé de ne pas les utiliser en période de forte chaleur, et de les éteindre plutôt que de les laisser en veille.

Humidifier le tout 

Du linge humide pendu aux fenêtres ou étendu dans la pièce la plus exposée, des plantes arrosées le matin et/ou le soir… Ces petits gestes permettent de rafraichir la température ambiante. Hors période de sécheresse, un coup de serpillère sur les sols et la terrasse fait également tomber quelques degrés.

Ne pas craquer 

C’est tentant, 25 % des ménages en sont déjà équipés, mais vraiment, on insiste, le climatiseur n’est pas une bonne solution. Pour deux raisons simples. D’abord, il consomme de l’énergie et pollue. Les climatiseurs seraient responsables à eux-seuls de 5 % des émissions de gaz à effet de serre du secteur du bâtiment. Ensuite, ils refroidissent l’air intérieur certes, mais pour cela ils réchauffent l’air extérieur, amplifiant ainsi l’effet canicule. Si la situation est vraiment intenable, l’Ademe livre de précieux conseils pour choisir judicieusement sa clim’ et limiter les dégâts.