Ces 6 banques qui ont décidé de ne pas dégommer notre planète

Ces 6 banques qui ont décidé de ne pas dégommer notre planète

Tour d'horizon des banques et établissements financiers qui façonnent une économie plus humaine et plus juste.
02 June 2023
par Vianney Louvet
10 minutes de lecture

L’argent. Sujet tabou, complexe, ennuyeux… aujourd’hui devenu angoissant. Les euros que nous utilisons chaque jour pour vivre et ceux qui sommeillent dans l’invisible de nos comptes en banque font partie des grands responsables de l’accélération de l’effondrement du vivant autour de nous et en nous.

Et pourtant il existe une poignée de gens fous qui nous racontent une toute autre histoire. Pour eux, pour elle, nos satanés euros deviendraient une des solutions au problème. Passons en revue 6 banques et établissements financiers qui façonnent une économie nouvelle, plus humaine et plus juste.

La Banque Postale, on ne change pas une équipe qui gagne

L’essentiel

Vous la connaissez forcément mais elle n’est pas si vieille. C’est en 2006 que naît la Banque Postale, bébé de l’emblématique groupe La Poste. Cette entreprise à mission compte aujourd’hui pas moins de 20 millions de clients. Son ADN : le lien, la présence en chair et en os à l’heure où tout se digitalise ma petite dame. Tu peux t’amuser à compter : il y a plus de 7 000 bureaux de poste partout en France. 

Les bons points

La Banque Postale, c’est le petit élève modèle à lunettes du premier rang. C’est que disent en tout cas plusieurs agences de notation internationales. Par exemple, l’agence de notation Impak a publié en décembre 2020 une analyse d’impact environnemental, social et sociétal plaçant la Banque Postale en tête devant les 6 autres banques principales françaises. Autre motif de fierté : le CDP, l’organisation internationale de référence en matière d’évaluation des stratégies climat des entreprises, lui a attribué une notation A en 2021 pour son engagement en faveur du climat. Seules 200 entreprises sont reconnues au niveau mondial pour leur performance dans la lutte contre le changement climatique. Pas mal. Concrètement, cet engagement il dit quoi ? La Banque Postale s’est engagée à devenir zéro émission nette à horizon 2040 sur ses activités bancaires. Elle travaille avec plusieurs organisations comme WWF pour atteindre cet ambitieux objectif. Parce que oui, c’est bientôt 2040.

Leurs offres 

On ne va pas vous faire la liste mais il y en a pour tous les goûts. Compte, carte, crédit consommation, assurances, prêts, épargne, etc. Un exemple pas vraiment au hasard : le compte spécial jeunes, qui en plus des services financiers permet de découvrir des aides financières auxquelles on a droit, de s’engager comme bénévole, de s’entraîner au code de la route, et de prendre soin de soi.

Le Crédit Coopératif, la valeur sûre 

L’essentiel 

Comme une maison de famille dans laquelle on aime se réfugier par une grisaille d’hiver. Le Crédit coopératif, c’est une longue et belle histoire. Cette banque coopérative né en 1969 d’un rapprochement entre la Banque coopérative des associations ouvrières et la Caisse Centrale de Crédit Coopératif. Tout juste sortie de l'œuf, celle-ci est d’abord exclusivement un outil bancaire des sociétés coopératives et participatives (SCOP) et des organisations de l’ESS… avant de se dire que des gens comme nous seraient très contents d’en profiter aussi, en 1984. Elle compte aujourd’hui 350 000 clients particuliers, on les embrasse . 

Les bons points 

Une banque coopérative, c’est la vie. Et c’est politiquement puissant. Doublement : non seulement les clients, pour beaucoup sociétaires, apportent le capital de la banque mais surtout composent son Conseil d’administration, véritable cockpit de la machine, centre de décision et d’orientation notamment pour ce qui est des actions environnementales et sociales. En plus de cela, en 2021, les dons issus des produits de finance solidaire du Crédit Coopératif ont atteint 3,1 millions d’euros, distribués à 54 associations et fondations, soit 53% des dons de la finance solidaire versés en France en 2021. La classe et la pole position en la matière. 

A noter aussi les non-négligeables micro-dons générés à chaque retrait ou paiement avec la carte Agir, la carte bancaire solidaire du Crédit Coopératif. 970 000 euros récoltés l’année dernière et donc reversés à des associations bénéficiaires. Franchement... voilà. 

Leurs offres  

Le Crédit coopératif propose, comme la Banque Postale, l’ensemble des services bancaires classiques. Parmi les options possibles, notons par exemple, le prêt Rénov’énergie, un prêt permettant de financer la rénovation énergétique de son logement à taux fixe. Autre point très intéressant : la sensibilité et l’ouverture du groupe à la solidarité internationale qui permet de se sentir actif aussi au-delà de notre pays via des organisations comme le CCFD-Terre Solidaire. 

Goodvest, épargner avec transparence, pour de vrai

L’essentiel 

Avance rapide dans le temps. 2020. Année de création d’une autre entreprise à mission : Goodvest. Son objectif : rendre l’investissement responsable accessible à toutes et à tous. Le genre d’orga qui fait autant son métier qu’elle le promeut. Découvrir Goodvest c’est aussi découvrir son plaidoyer permanent pour plus de transparence dans un domaine encore bien brumeux. Selon une étude du Carbon Disclosure Project, moins de 1% de ce qu’on appelle les “actifs sous gestion” sont aujourd’hui alignés aux objectifs fixés par l’Accord de Paris. 1%. Ne nous laissons pas endormir par les grands discours sur le verdissement de la finance et allons discuter avec Goodvest.

Les bons points  

L’investissement responsable. Un truc qui peut soit effrayer, soit éveiller des soupçons. 11 tonnes de CO2 sont aujourd’hui émis en moyenne pour un épargnant classique chaque année (petit rappel en douceur : un français émet en moyenne 12 tonnes d'équivalent CO2 par an….). Goodvest propose avec ses offres d’investir dans des entreprises qui luttent contre les dérèglements climatiques et ainsi de baisser d’environ 4 tonnes ces mêmes émissions. Sa stratégie, alignée avec l’accord de Paris donc, permet également d’investir dans des domaines comme la solidarité et l’emploi.

Toutes les données carbone des entreprises investies par les portefeuilles Goodvest sont fournies par Carbon4 Finance, cofondé par Jean-Marc Jancovici, un gage de confiance, aussi.  

La transparence dont fait preuve Goodvest vaut le détour. Ils ne se contentent pas d’un simple label ISR, comme de nombreux acteurs de la finance, label en fait très simple à obtenir (un reporting environnemental et social sur l’impact de ses fonds suffit, sans engagements concrets en termes de réduction de CO2). On vous parlait de plaidoyer, pointer du doig ces fonds ISR - qui contiennent des sociétés comme Total - en fait partie. Goodvest met en avant d’autres critères plus exigeants comme les labels Finansol ou Greenfin, labels qui garantissent la solidarité et la transparence des produits d’épargne. 

Leurs offres  

Ici, c’est donc bien d’épargne qu’il s’agit. Soyons clairs, en allant chez Goodvest, pas 1€ ne financera les énergies fossiles. 

Coup de projecteur sur l’assurance-vie “Goodvie” : un contrat proposant une épargne alignée sur une trajectoire de maximum 2 degrés Celsius par rapport au niveau préindustriel quel que soit le profil de l’investisseur. Tout se passe en ligne, où il est possible de simuler son investissement, puis d’avoir des données précises pour suivre l’impact de tel investissement sur l’environnement. 

Green Got, l’art de renouveler

L’essentiel 

La même année, trois petits jeunes se lançaient dans une aventure croustillante. Trois jeunes devenus cofondateurs de Green Got. Deux ans plus tard, ils comptaient 10 000 membres. Aujourd'hui Green Got est est vérifié par DNV, un expert mondial et indépendant de la certification de projets à impact, ainsi que par le VCS program (Verified Carbon Standard) si ça te parle. Si non, laisse tomber et lis la suite. 

Les bons points  

Ils vont vite et les chiffres le disent très bien. 17 millions d’euros au total ont été déposés sur des comptes Green-Got. Quand on sait que 15 000€ qui dorment dans une grande banque française équivaut à doubler son empreinte carbone personnelle tous les ans… ce n’est pas rien. L’engagement de Green Got pour un monde plus juste et écologique est au cœur de leurs activités. En quelques mois de vie, la jeune banque a permis d’éviter l’émission de 13 000 tonnes de CO2-eq. 

Si tu commences à suivre un peu Green Got, tu verras qu’une de leur spécialité c’est de questionner les vieux mécanismes et de proposer du nouveau en échange. Aujourd’hui, à chaque paiement par carte, le commerçant doit normalement reverser une partie à la banque - les fameux frais d’interchange - et cet argent représente une source de revenus très importante pour les banques de détails traditionnelles. Chez Green-Got, on change tout. Ces revenus sont réorientés vers des projets de transition. Autre point fort de Green Got : sa communauté. C’est notamment elle qui a permis une campagne de crowdfunding foudroyante. Plus de 10.000 clients y ont participé. En moins de 80 minutes l’objectif de 1,9 million d’euros a été atteint avec les 1.350 personnes les plus rapides. Asseyez-vous un peu et respirez. 

Leurs offres  

Patience, tout n’est pas encore possible chez Green Got mais les semaines qui arrivent risquent d’apporter leur lot de nouveautés. Aujourd’hui, chez Green Got, on peut ouvrir un compte courant ou un compte micro entreprise et très bientôt, l’épargne, le compte joint et professionnel arriveront aussi. Un truc sympa : le client peut retrouver le suivi de son impact directement dans son « impact board » dans son espace client. Elle est pas belle la vie ?

helios, l’ambition à la hauteur de l’urgence

L’essentiel 

Une histoire récente, là encore. 17 000 clients après deux années, là encore. helios est, comme Green Got, un nouveau modèle bancaire qui oriente l'argent de ses clients vers des projets d'investissements respectueux de l'environnement. À l’origine une indignation face à la pollution générée silencieusement par notre argent, celle de Maeva et Julia, trentenaires pressées de créer de nouvelles solutions pour leur génération. 

Les bons points  

On ne résiste pas, là encore, à vous partager quelques chiffres. Plus de 200 millions d'euros sortis des banques traditionnelles depuis sa création.. Sur leur rapport d’impact 2022, on peut lire que 6 M€ ont été investis en 2022 et près de 66.000 tonnes de CO2-eq évitées. On aime beaucoup la capacité de Helios à soutenir des projets éclectiques : du métro marseillais à l’électricité verte en Nouvelle-Calédonie (Kwita Wije), en passant par Carbios, une solution de recyclage biologique pour lutter contre la pollution plastique ou encore par Montpellier et la modernisation d’une station d’épuration, il y en a pour tous les goûts…

Notez une chose : pour s’assurer de son engagement, la jeune pousse s’est rapprochée de Solaris, une société allemande qui, en gros, pour ceux qui n’y connaissent pas grand chose comme moi, permet d’isoler les activités de helios du bilan de la banque et ainsi de tracer chaque euro investi pour éviter le greenwashing et les financements cachés. 

Petite cerise sur le gâteau : helios propose la toute première carte de paiement durable en France, en bois issu de forêts gérées de manière responsable. 

Leurs offres  

helios propose plusieurs produits (le compte courant durable, le compte jeune, le compte commun…). Si tu as entre 18 et 23 ans, fonce : tu bénéficies d’un tarif préférentiel de 3€ par mois. Autre pépite : le livret d’Avenir, plafonné à 100 000 euros, construit en collaboration avec ses clients. « 100 % transparent grâce à sa liste de financements communiquée à tous, ce livret permet de contribuer à financer la transition écologique dès le premier euro déposé sur le compte ». 

La Nef, la ballade des gens heureux

L’essentiel 

Là encore, cela commence avec une poignée de personnes qui rêvent d’alternatives au monde bancaire de leur époque, qui rêvent de pouvoir financer l’agriculteur du coin ou la bibliothèque du quartier. Lancée en 1988, cette coopérative bancaire d’environ une centaine de salariés réunit plus aujourd’hui de 40 000 sociétaires, le double de clients et compte une centaine de salariés. La Nef fait partie d’un réseau qu’on adore : les Licoornes. 

Les bons points  

Les quatre piliers de la Nef sont explicites : le respect des Hommes et de l’environnement, la transparence des financements, la force du collectif avec des règles internes et une gouvernance exemplaires et enfin “l’audace du changement”, manière de paraphraser l’engagement profondément politique de la Nef pour un changement systémique depuis sa création. Et ce ne sont pas que des mots : avec 121 tonnes équivalent CO2 émis par million d'euros investi, l'intensité carbone de la Nef est la plus faible de tous les établissements bancaires français, eux à 481 tonnes en moyenne.

On adore le côté visionnaire de ces personnes. La Nef peut se targuer d’être pionnière de l’accompagnement des filières bio et des énergies renouvelables, c’est notamment elle qui a permis notamment le développement de sociétés comme Biocoop et Enercoop, la marque de baskets Veja ou encore les tablettes de chocolat et cafés Ethiquable.

Cette volonté d’accompagnement est visible dans toutes les initiatives de cette organisation. Un exemple : la Nef a créé Zest, une plateforme de crowdfunding éthique qui a accompagné 121 projets engagés au service d’un monde plus égalitaire et écologique. Pas moins de 830 000 € ont été collectés en 2021. 

Leurs offres  

Deux solutions d’épargne : un “livret Nef” et un “Compte à terme”. Ces deux placements sont labellisés Finansol. De plus, la possibilité de choisir précisément un domaine dans lequel on souhaite investir donne du sens à la démarche : écologique ? Solidaire ? Culturel ? A noter que le Livret d’épargne citoyenne de la Nef est un Livret B qui n’est pas régulé par le gouvernement français, contrairement à un Livret A, et n’est pas défiscalisé. Il permet à la Nef de garantir l’investissement des fonds dans des projets éthiques, contrairement à un livret A plus opaque sur l’emploi des fonds. 

A la fin de l’année dernière, la coopérative bancaire a lancé son opération « Big Banque » pour récolter 30 millions d'euros et ainsi envisager de proposer des comptes courants aux particuliers.

Si tu ne vois pas le lien entre le climat et ta banque… On t’invite à lire cet article de nos copains d’Oxfam France. Et puis à passer à l’action avec Reclaim Finance !


Combien tu pèses sur le climat ? En 10 minutes chrono, calcule l'empreinte carbone de ton mode de vie.