Bien dans sa binette et dans sa tête : les bienfaits du jardinage

Bien dans sa binette et dans sa tête : les bienfaits du jardinage

Le jardinage n’a plus rien à voir avec le hobby de Papi. C’est un art de vivre, une philosophie et un vrai atout santé. À vos binettes !
22 June 2023
par Hélène Binet
3 minutes de lecture

Il enterre nos soucis et nous aère la tête. Le jardinage n’a plus rien à voir avec le hobby de Papi. C’est un art de vivre, presque une philosophie et un vrai allié de notre santé. À vos grelinettes !

Jardins partagés, guerilla gardening, murs végétalisés, le jardinage est devenu le loisir tendance par excellence. Aujourd’hui, il n’est plus limité au seniors (mêmes si 64% des 50-70 ans disent jardiner tous les mois) et rassemble de plus en plus de jeunes. 28% des 15-30 ans déclarent jardiner au moins une fois par mois (ils sont 55% chez les 30-50 ans). Il faut dire que la pratique a plus d’un atout dans son arrosoir. Non seulement elle ne coûte pas un radis, mais en plus elle possède de vraies vertus thérapeutiques. Dans le jargon médical, ça s’appelle l’hortithérapie, une science de plus en plus appliquée dans le milieu hospitalier et les maisons de retraite.

Psychologie jardinière

Dans son ouvrage « La Thérapie par l’horticulture en France et à l’étranger », Suzanne Ménézo décrit un à un les bienfaits du jardinage. « Observer les changements qui surviennent dans les plantes par suite de l’action de l’homme et des animaux conduit à une meilleure compréhension de la relation entre cause et effet. Soigner les plantes en surveillant leurs besoins améliore la capacité de planifier et de prendre des décisions… »

Pour la passionnée, le jardinage permet également de gagner estime et confiance en soi et d’apprendre la tolérance et la patience vis-à-vis des frustrations. « Quand on s’occupe de plantes vivantes qui croissent, on rencontre des problèmes même si on suit les meilleurs plans. Les maladies, les insectes, les mauvaises herbes font des dégâts et le mauvais temps vient encore compliquer la situation. Apprendre à supporter les inévitables frustrations dans le jardinage peut aider à mieux accepter celles qui surviennent dans la vie quotidienne. »

Jardinage body

Sur le plan de la forme, le jardinage a également tout bon. « Le jardinage fait travailler tous les principaux muscles du corps (bras, jambes, épaules, abdomen, cou et dos), précise le Réseau canadien de la santéEn raclant, creusant et plantant, vous n’arriverez peut-être pas à vous sculpter une silhouette de déesse ou de jeune premier (quoi que), mais vous ferez des étirements qui renforceront vos muscles et votre système cardio-vasculaire. Le jardinage améliore également la coordination et brûle des calories : jusqu’à 400 par heure en creusant la terre ou en aérant le compost. » Ainsi, le simple fait de planter des semences permettrait de liquider jusqu’à 160 calories en 30 minutes seulement !

Photo de Markus Spiske sur Unsplash

Parcours santé

Outre Manche, le bénéfice santé du jardinage est de notoriété publique. Un mouvement de gymnastique au jardin est même né de ce constat. Créée en 1998 par l’ONG environnementaliste British Trust for conservation volonteers, la Green gym invite les participants à jardiner l’espace public encadrés par un professeur aussi doué en assouplissements qu’en taille de haie. Pendant 3 heures, les jardiniers sportifs alternent travaux de jardinage et gymnastique.

L’idée a germé dans la tête du médecin William Bird, généraliste dans la région d’Oxford. Elle repose sur les résultats de ses recherches qui prouvent que se dépenser au vert est bien plus efficace en termes physiques et psychiques qu’une pratique en intérieur. Selon ses thèses confirmées par l’Université d’Oxford, la Green gym permet de réduire de moitié le risque d’infarctus et d’accidents cardiaques, développe la force musculaire, permet de chasser le stress, l’anxiété et de combattre la dépression… Sortez les bêches et serfouettes, on se refait une santé ! 


Article précédemment publié dans Oui ! Magazine


Combien tu pèses sur le climat ? En 10 minutes chrono, calcule l'empreinte carbone de ton mode de vie.