Partir à la (micro) aventure !

Partir à la (micro) aventure !

L’aventure est au bout de la rue et la microaventure sur le pas de la porte. Voici 10 destinations pour casser la routine sans prendre l’avion (ni même la voiture.
10 July 2024
par Juliette Labaronne
5 minutes de lecture

Aller au bout du monde pour être dépaysé ? Dépassé. Aujourd’hui, on relocalise le voyage, avec des escapades en plein air improvisées près de chez soi en mode micro-aventure, selon la théorie d’Alastair Humphrey. Cet explorateur des temps modernes a inventé ce terme et ce style de voyage dans les années 2010 avec une idée : rendre accessible le tourisme alternatif au plus grand nombre, sans avoir besoin de longues vacances devant soi ou d’un gros budget. L’aventure est au coin de la rue et en toutes saisons. Pour vous mettre l’eau à la bouche, on vous a spotté 10 possibilités, disséminées partout en France, pour tous les niveaux, avec un point commun : une sélection 100% accessible en transports pour jouer la carte aventurier décarboné.

Coup de pédale sur la Vélidéale

  • A vélo depuis Nantes, Niort, Limoges

Option oeno-rando dans les vignobles de Nantes à Clisson (40 km), ou aquatique sur les secteurs du lac de Vassivière : vous trouverez votre bonheur le long de la Vélidéale, véloroute inaugurée au printemps 2024. Balisée sur 638 km entre Saint Nazaire et le lac de Vasserivière dans la Creuse, en version micro-aventure, on choisit son tronçon, à rallier directement ou en mode TER + vélo. 

+ Idéale pour débuter !

Trek en Bauges

  • En TER + bus depuis Lyon, Grenoble, Chambéry 

Falaise du Margériaz, Col de Verne : cette rando bivouac destinée aux marcheurs plutôt expérimentés est à réaliser à la belle saison. En boucle sur 2 jours, elle offre de superbes panoramas sur les sommets du Massif des Bauges et du Mont-Blanc. Un espace de bivouac a été aménagé pour l’été 2024 près d’une ancienne cabane, pour une belle nuit étoilée.

+ Découvrir la "spéléorando" en autonomie sur un parcours balisé tout proche du bivouac.

Accès : TGV ou TER à Chambéry, puis bus urbains Synchro (ligne de la Féclaz)

Surfer’s paradise à Mer-les-Bains

  • En TER depuis Paris, Amiens, Beauvais, Rouen

Pour un trip iodé à base de surf, voile, ou longe-côte sportif (un style de rando en mer), ça se passe au Tréport et sa voisine la balnéaire Mer-les-Bains, au nord de la Normandie. Des activités qui se pratiquent l’été, mais aussi toute l’année en s’équipant, pour éviter la foule. 

+ Pour circuler entre les différents spots au gré de vos envies et des vagues, on embarque son vélo à bord du TER, gratuitement (dans la limite des places disponibles, arriver en avance).

Tour de lac en vélo élec’

  • Au départ d’Annecy, Lyon, Paris

On part avec son e-bike (ou on en loue un à Aix-les-Bains) et c’est parti pour le tour du lac du Bourget (environ 50 km) : on débute sur une piste cyclable à fleur d’eau, avant d’atteindre les points de vue sur la route du col du Chat (d’où l’assistance électrique, sauf à être entrainé) avant d’atteindre Chanaz, charmante cité aux canaux reliant les eaux du lac à celles du Rhône sauvage, tout proche.

+ Stop « Grand Bleu », avec des sessions apnée et plongée à Chindrieux (accès TER) 

Accès TER ou TGV à Aix-les-Bains – Le Revard. Halte TER Chindrieux pour l’apnée.  

Forme olympique sur le GR75

  • À pied d’œuvre depuis Paris

Battre le pavé de 9 arrondissements, le tout en circulaire aux portes de la capitale : on vous présente le GR75. Créé en 2017 avec les JO de 2024 en ligne de mire, il passe par de nombreux sites olympiques d’hier et aujourd’hui. Pas d’ambiance champêtre, mais on vous promet des découvertes et de la verdure insoupçonnées le long de ses 52 km. 

+ Les boulimiques de marche feront le tour sans sourciller en 12h d’affilée, les autres prendront le métro à une porte pour rentrer.

Les Vosges en cabanes

  • En TER depuis Strasbourg, Mulhouse

Avis aux croqueurs de dénivelé, voici un itinéraire de rando sur 3 jours incluant des panoramas sur les vallées de la Thur et de la Doller. Et… deux nuits en cabanes mises à la disposition des randonneurs, équipées d’un poêle à bois pour dormir au chaud l’hiver ! 

+ Malgré la présence de fermes auberges (miam) et des cabanes, pensez autonomie en prévoyant tente et repas « ocazou » : l’aventure, la vraie !

Accès par les gares TER de Wesserling à l’aller, et Bitschwiller-lès-Thann au retour. 

Paddle party à Aiguebelette

  • En TER au départ de Lyon

Une eau limpide, un paddle (ou un kayak, voire une simple bouée de nage en eau libre) et c’est parti pour un raid sur les eaux et les îles du lac d’Aiguebelette. Sa couleur bleue des mers du Sud incite à la baignade, tout comme l’absence de moteur thermiques, interdits. Location d’embarcations sur place.

+ Possibilité de coupler avec un vol en parapente depuis l’Epine, la montagne qui surplombe le lac ou une rando : le coin fourmille d’itinéraires.

Accès : halte TER vers Lépin-le-Lac - La Bauche (1h15 direct de Lyon) sur les bords du lac.

Des Merveilles plein les yeux

  • En TER depuis Nice, Marseille

L’époustouflante ligne de train TER Nice - Cuneo nous hisse de la French Riviera à 800 mètres d’altitude dans l’arrière-pays niçois. Après avoir profité du spectacle à bord, place à la rando. Depuis Tende, on randonne vers la secrète vallée des Merveilles qui abrite des gravures rupestres vieilles de 7000 ans, nichées dans un paysage grandiose. 

+ Pour approcher les gravures, il est nécessaire d’être accompagné d’un guide officiel, mais la rando vaut le détour.

Accès TER (ou bus) à Tende

Mini trip breton en roue-libre

  • Depuis Nantes, Rennes, Paris

La Vélodyssée est une véloroute bien aménagée qui sillonne toute la façade Atlantique française sur 1300 km. Ce tronçon « Bretagne de l’intérieur » de Josselin à Redon, soit 63 km au travers des villages pittoresques et le canal de Nantes à Brest est un parcours inclusif pour tous niveaux… Pour goûter ensemble aux joies de l’itinérance douce à deux roues.

Accès train TGV & TER à Redon, TER à Josselin

Douaniers du bout du monde

  • En TER ou Cars Région depuis Perpignan, Toulouse, Paris

Entre Collioure et Cadaquès (en Espagne) on chemine le long de la Grande Bleue. Le sentier du littoral, nommé aussi chemin des douaniers, propose un décor à couper le souffle à travers vignes, maquis et petites criques. Il est même possible de prolonger la découverte le long d’un sentier sous-marin balisé entre Banyuls et Cerbère. Côté gambettes, des montées et descentes, mais accessible à tous, en pensant à éviter les jours et heures de cagnard.

+ Prolonger le périple avec l’Occitanie Rail Tour

Accès TER : Port Vendres, Collioure, Cerbère… et cars Région à 1€,