Récupérer des meubles dans la rue, le petit guide super utile

Récupérer des meubles dans la rue, le petit guide super utile

On trouve tout dans la rue, même de quoi se meubler du sol au plafond. Petit guide pour une pêche miraculeuse.
08 March 2024
par Marie Hazan
5 minutes de lecture

Que vous ayez besoin de meubler un logement à moindre coût ou que vous soyez un passionné de déco et de récup : la rue est un excellent endroit pour dénicher vos prochaines pépites. Mode d’emploi.

Qu’on se le dise, chiner dans la rue, c’est très bon pour son karma. Donner une seconde vie à ce vieux bureau un peu de guingois qui allait finir à la déchetterie, c’est une forme de recyclage, c’est écolo donc. Ensuite, c’est économique. Dans la rue, c’est gratuit. On dira ce qu’on veut, mais n’importe quelle promo, même dans le magasin d’ameublement le moins cher, ne pourra faire mieux ! 

Et puis... Vous verrez, il y a quand même un petit truc de magique à trouver un meuble abandonné, à l’adopter, le rénover, et à le voir s’intégrer parfaitement dans son chez-soi ! Petite larme à l'œil rien que d’en parler. Alors, qu’est ce qu’on a le droit de prendre ? Quelles sont les étapes à respecter ? On vous répond dans ce petit guide de l’explorateur des trottoirs. Pour les Indiana Jones de la brocante urbaine sauvage et les mordus de chasse aux trésors écolos. 


À la recherche du meuble perdu 


Vous vous demandez comment les trouver ? Eh bien, c’est souvent au petit bonheur la chance : vous rentrez d’un verre entre copains et hop, au détour d’une ruelle, la table basse de vos rêves vous attend sagement. Quel bol ! Mais provoquer la chance, c’est aussi possible...

D’abord, vous pouvez faire des rondes dans votre quartier, après vous être renseigné sur l’agenda des collectes d’encombrants de votre ville. A Paris, c’est tous les jours sauf les dimanches. Dans d’autres villes et communes, c’est une fois par semaine ou par mois. 

S’il y a un vide-grenier près de chez vous, n’hésitez pas à aller vous y balader une fois que tout le monde a plié boutique. Il n’est pas rare de trouver des cartons entiers de petits objets non vendus et abandonnés.

Il existe également des groupes Facebook comme « Les Monstres » sur lesquels les adhérents partagent des photos de mobiliers croisés dans les rues en laissant l’adresse ; ou l’application « Geev » qui propose le même service. Seul petit point : il faut être réactif une fois l’annonce postée, vous ne serez certainement pas le seul intéressé par ce beau secrétaire en bois. Happy hunger games.


C’est légal de se servir ?


Eh bien oui. Les dépôts sauvages sont illégaux, mais, sauf exception, rien n’interdit de les récupérer. Lorsque les encombrants sont déposés sur la voie publique pour la collecte, on considère qu’ils sont « res derelictae », c’est à dire : des objets abandonnés. Ils tombent alors dans le domaine public, et vous pouvez les récupérer sans aucune autorisation particulière. Premier arrivé, premier servit : celui qui trouve et récupère devient propriétaire du bien.

On note aussi que tout ce qui est dans la rue n’est pas forcément à donner. On s’assure avant tout que ce micro-onde ne soit pas ici pour cause de déménagement. De la même manière, nous vous invitons à reposer tout de suite ce cône de chantier où vous l’avez trouvé.


À lire aussi : Top 20 des trucs que tu peux faire sans aucune sobriété.


#outfitoftheday


Comment s’habiller pour les grands jours de chine ? Eh bien c’est assez simple, il vous faut LA tenue qui vous protégera un minimum des éventuelles échardes et clous rouillés. On oublie le combo short-claquettes et on opte pour des chaussures fermées, un pantalon un minimum couvrant et épais (un jean fera l’affaire) et des gants. Les meubles laissés dans la rue sont souvent un peu crados ou poussiéreux, donc choisissez également des vêtements que vous n’avez pas peur de salir.


Jamais sans ma caisse à out’


Si vous êtes à la recherche d’une lampe de chevet, ça devrait aller. En revanche, si vous envisagez de ramener cette grosse étagère qui fait environ 3 fois votre largeur pour 2 fois votre hauteur, il faudra un peu plus que de l’huile de coude. Si vous avez un petit chariot de manutention ou un plateau roulant qui traine à la cave depuis votre déménagement, c’est le moment de le ressortir. Vous pouvez aussi partir avec un petit essentiel de bricolage dans le sac à dos. « Les plus petits tournevis peuvent démonter les plus hautes armoires ». Pensez-y. Un jeu de clés Allen, un mètre, et les bras d’un bon pote pourraient aussi vous sauver la mise. 


Cafard, y es-tu ? M’entends tu ? 


C’est l’inquiétude qui freine beaucoup de monde dans leur collecte d’encombrants : la peur de ramener des punaises de lits et autres petites bébêtes peu sympathiques à la maison. On vous décrira dans un prochain article tous les éléments à repérer pour vous assurer que tout va bien, mais globalement si le bois n’est pas mangé, s’il n’y a pas de taches rouges, brunes ou noires à sa surface et si vous ne repérez pas de petits dépôts blancs (de la taille d’un grain de riz à peu près), c’est déjà bon signe !

C’est une étape importante à ne pas négliger : prenez le temps de bien inspecter tous les angles, regarder sous le meuble, retirer les tiroirs,... Bref, faites un bon petit check pour éviter toutes mauvaises surprises, et armez vous du flash de votre téléphone pour y voir le mieux possible.


À lire aussi : Étudiants, étudiantes, les bons plans anti-dèche


Nettoyer, balayer, astiquer


Même si vous avez bien tout vérifié, prenez le temps d’aspirer et de désinfecter votre meuble avant de l’installer chez vous. Un coup de chiffon microfibre pour la poussière et de brosse à poils doux pour les saletés ne seront pas de trop non plus. Pour le nettoyer, même s’il est en bois, vous pouvez utiliser du savon noir et de l’eau chaude, ou du vinaigre blanc s’il est verni. Allez, on astique, on frotte, on fait briller, et on passe bien dans tous les recoins ! Courage, c’est la partie la moins fun.


Laissez sortir la Valérie Damidot qui sommeille en vous 


Ça y est, le meuble est trouvé, ramené et nettoyé : vous avez passé toutes les étapes obligatoires un peu reloues. Désormais, c’est vous qui choisissez : simple coup de jeune avec un petit coup de ponceuse ou transformation complète, laissez parler votre créativité ! Si vous avez besoin d'inspiration, Pinterest est votre meilleur ami. Avec des mots clés assez simples comme « Upcycling », « rénovation meuble », ou « DIY meuble », vous devriez tomber sur de chouettes idées.

Allez, à vos promenades du soir, vos outils, vos chiffons microfibre et votre huile de coude : il y a tout un tas de petits et gros mobiliers dehors qui n’attendent qu’à être sauvés et retapés (110 à 120 mille tonnes tous les ans, juste à Paris, par exemple). Oui, ça fait beaucoup. Y’a de quoi meubler vos dimanches après-midi pour les 200 prochaines années. Au moins.


Jeu concours - Gagne tes sapes. 80€ en bon d'acjat sur WeDressFair