Les meilleurs coins de nature qui te font oublier que tu es à Paris

Les meilleurs coins de nature qui te font oublier que tu es à Paris

Comme une envie de nature au bout du macadam ? Laissez-vous guider. À Paris aussi on peut voir la vie en vert.
14 February 2024
par Marie Hazan
5 minutes de lecture

Vivre à Paris, c’est une expérience à part. Qu’on y soit né ou qu’on vienne d'ailleurs, il vient toujours un moment où on n’est pas contre un brin de nature pour changer un peu d’air. En réalité, pas besoin d’aller bien loin : à la capitale, on trouve tellement tout, qu’on peut même dénicher des lieux qui nous donnent l’impression de s’être téléporté en pleine nature. C’est fou, non ?


Les tiers-lieux et espaces alternatifs


Bercy Beaucoup, de rien je vous en prie


En plein cœur du 12ᵉ arrondissement, à quelques pas de Charenton, se tient un lieu unique et convivial. Créé par les associations Yes We Camp, Aurore, plant B et Plateau Urbain, ce tiers-lieu réunit une guinguette pour boire des coups, 9 000 m² de jardins partagés et la ressourcerie « Plant B », consacrée aux jardiniers. Elle propose également des activités et ateliers de jardinage tout au long de l’année. En gros, à Bercy Beaucoup, vous pouvez faire un tour à la ressourcerie, y acheter du matériel de jardinage pour aller cultiver un bout de jardin partagé, et finir l’après-midi à siroter une citronnade pour récompenser vos efforts. Pas mal comme programme, non ? 


La ferme Urbaine de la REcyclerie, poulettes et compagnie


Située au pied du métro Porte de Clignancourt, la REcyclerie est un lieu pluridisciplinaire : en fin de semaine, on peut aller boire un coup au bar, manger un plat du jour dans son resto, et surtout mettre les mains dans la terre dans ses 1000 m² d’espace vert dédiés à l’agriculture urbaine. On y trouve notamment du houblon pour brasser les propres bières du bar (ils ne perdent pas le Nord), mais aussi : plus de 170 variétés de plantes, des ruches sur le toit, un potager collectif, des ateliers pédagogiques, des poules, un bassin d’aquaponie, des canards, un compost, des lapins,... Rien que de l’écrire, je m’imagine loin de Paris. Alors que non. Incroyable. Pour participer aux prochaines activités, c’est par là


La ferme de Paris, comme son nom l’indique


Comme son nom l’indique si bien, la Ferme de Paris est une ferme. Dans Paris. CQFD. Plus précisément située au cœur du bois de Vincennes, ce lieu de 5 hectares est au service de l’alimentation durable, des cultures respectueuses de l’environnement, et de l’agriculture urbaine.  Ouverte au public depuis mars 1989, elle propose notamment des ateliers participatifs autour de cette agriculture urbaine ou de la permaculture. Des journées de chantiers participatifs autour de la permaculture sont d’ailleurs organisées gratuitement et sur inscription. La prochaine, c’est le 23 février, et le formulaire de participation est juste là. 

Aux portes de Paris, on retrouve également d’autres lieux pluridisciplinaires mettant en avant l’agriculture urbaine comme La Cité Fertile à Pantin, ou la Ferme du Bonheur à Nanterre.


Les balades parisiennes


La petite ceinture, pour boucler la boucle


Autrefois, une ligne de chemin de fer faisait le tour de Paris. Aujourd’hui, sur toute une partie de ce tracé, la nature a repris ses droits : plus de 200 espèces végétales et 70 espèces animales y font désormais leur petite vie. Depuis 2007, des tronçons ouvrent ici et là aux promeneurs, d’autres restent volontairement fermés pour préserver la biodiversité. Aujourd’hui, on peut rejoindre la petite ceinture depuis le 12ᵉ, 13ᵉ, 14ᵉ, 15ᵉ, 16ᵉ, 17ᵉ, 18ᵉ, 19ᵉ et 20ᵉ arrondissements (plus d’infos sur les adresses ici).

Sur votre balade, vous croiserez peut-être certaines anciennes gares, transformées en bars, restos ou lieux culturels. L’un des plus connus est le Hasard Ludique, dans le 18ᵉ. 


La coulée verte, pour prendre de la hauteur


Contrairement à ce que cette appellation peu encourageante pourrait laisser croire, la coulée Verte n’est autre qu’un chemin arboré qui permet de se balader de Vincennes à Bastille en oubliant le bruit et l’odeur des voitures. Ici aussi, c’est une ancienne voie ferrée qui a été réhabilitée en balade, avec une partie aérienne. Une traversée du 12ᵉ arrondissement à l’ombre des arbres, en compagnie des joggers et des retraités du quartier. Chouette, non ? 


Le tour des vignobles, à la vôtre !


Eh oui, il y en a plusieurs en plein Paris. Le clos de Montmartre, les vignes de Belleville, les vignes du Parc de Bercy, celles du Parc George Brassens ou encore celles de la butte Bergeyre, les vignobles du Bois de Vincennes ou, plus récemment plantées, les vignes sur le toit de la caserne Napoléon, en plein cœur du Marais. Les visites se font occasionnellement et sur réservation pour la plupart. Mêler nature et vinasse, ça fait toujours plaisir. 


Le quartier de “La campagne à Paris”, dépaysement assuré


Sur les hauteurs de la Porte de Bagnolet, dans le 20ᵉ arrondissement, on trouve ce quartier, qui ressemble davantage à un petit village normand paumé qu’à des rues parisiennes. Des sols pavés, des façades de maison sur lesquelles la nature a repris ses droits, et hop, la magie opère : vous avez l’impression d’être partie en week-end au vert, alors que vous avez simplement utilisé la ligne 3 !


Pour voir des fleurs


Les jardins botaniques 


Dans Paris, il y en a 4. 

  • Le Parc de Bagatelle, au cœur du bois de Boulogne, mondialement connu pour sa roseraie et son concours international de « roses nouvelles ». 
  • Les serres d’Auteuil et ses jardins, consacrant environ un hectare à la présentation et conservation de collections botaniques.
  • Le Parc Floral de Paris, mettant en scène des paysages typiques et représentant des écosystèmes menacés au milieu du bois de Vincennes. 
  • L'Arboretum de Paris, qui rassemble 13 hectares de variétés d’arbres du monde entier adaptés à notre climat. Ici aussi, on est directement dans le bois de Vincennes. 

Ok, on n'est pas non plus sur des espaces qui nous donnent l’impression d’être dans une nature sauvage, mais quand même : il y a pire que de se perdre au milieu de plantes et de fleurs, dans un bois, loin des pots d’échappement. 


"Mur à fleurs », la ferme florale


Bon, on triche un tout petit peu pour finir : on est à Montreuil. Mais ne dit-on pas que cette ville est un peu le 21ᵉ arrondissement parisien ? 

Montreuil a longtemps été célèbre pour ses « murs à pêches », construits dès le XVIIe siècle pour protéger les arbres fruitiers des intempéries. C'est sur l’une de ces anciennes terres horticoles des Murs à Pêche qu’une ferme florale est née pendant le confinement. 

Abandonnée, laissée en friche polluée qui servait de décharge sauvage, cette terre est aujourd’hui transformée en lieu de culture pour plus de 40 variétés de fleurs. 

Vous pouvez participer à l’un des ateliers qui y sont proposés, comme « Fais ton bouquet » qui vous invite à vous promener dans les champs de fleurs pour y faire votre propre composition florale, tout en apprenant les gestes et secrets pour la réaliser au mieux. 

Tous les samedis de mars à octobre, vous pouvez également venir vous balader dans le marché aux fleurs.

Évidemment, vous pouvez aussi vous balader dans l’un des 530 parcs et jardins de la ville, ou dans les mythiques bois de Boulogne et bois de Vincennes. 

Dans ces deux derniers espaces, vous retrouverez de grandes étendues de verdure, des centaines de variétés d’arbres, des plantes, des fleurs, et des espaces comme les parcs floraux et la ferme de Paris évoqués au-dessus. Avec respectivement 845 et 995 hectares, ils sont assez immenses pour que vous vous y promeniez encore et encore sans jamais vous lasser ! 


Jeu concours - Gagne tes sapes. 80€ en bon d'acjat sur WeDressFair